Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

N° 7 "le baiser"

"Après de long mois d'absence, Incidences a renoué avec la publication. De charmante façon : cette belle revue (d'art moderne) et de littérature consacre son septième numéro au baiser... S'il est très facile de penser que le "baiser est à la fois homme et femme" comme l'écrit Pierre Tilman dans une des meilleures contributions, on remarquera la forte présence féminine de ce numéro. Et que celle ci aborde bien souvent le baiser par la face érotique (comme Marie-Laure Dagoit qui y ajoute sa touche ludique). Le baiser maternel était-il hors sujet ? Outre l'excellence de la mise en page, on retiendra bien volontier l'ouverture signée Serge Pey et, coté arts visuels, l'étonnante série de photographies de Giney Ayme à partir de "Double views or a sexual loneliness" d'Anne Astier. Quand le texte devient image et l'image un texte à déchiffrer, la rencontre est réussie. Incidences toutefois souffre d'un défaut : sa générosité. A vouloir trop accueillir (même des textes peu convaincants) elle s'oblige à restreindre la place accordée à chacun. Mais cela devrait changer : le prochain numéro proposera "de la mesure des choses".

Thierry Guichard in Le Matricule des anges







N° 8 "de la mesure des choses"

"Encore une revue qui nous vient de Marseille, incomparable vivier de la création poétique. Et quelle revue ! Un tel luxe de présentation a de quoi laisser pantois la plupart des revuistes de France et de Navarre. Incidences, il est vrai, espace largement ses parutions, laissant s'écouler une année avant de proposer un nouveau sommaire. Celui ci, huitième du nom, comble pleinement une aussi longue absence. "De la mesure des choses", ainsi s'intitule t-il. Précisons le d'emblée, cette revue privilégier l'image. Parfois attendrissante, comme en première page la photo de jumeaux de nouveaux-nés, G. et CH, G. désignant- c'est là un scoop - Giney AYME - bien avant qu'il ne dirige incidences. Prolongeons la galerie photos avec des travaux de Marie-Christine COUTURE titrés "Traverse". Mais rectifions : il ne s'agit pas ici d'¦uvres à vocation purement photographique mais plutôt de travaux plastiques utilisant la photo comme support. Citons, dans cette même veine, les propositions d'Isa BARBIER, Jean MONOD, Richard SKRYZACK, Sabine MASSENET, Catherine PONCIN, Sylvain SOLARO. Autre catégorie en lice, celle des "performeuses". En l'occurrence, Esther FERRER, dans une prestation réalisée à l'occasion du festival de Lodève en juillet 2000, et A.STRID, dans "Un parcours en cinq station et un masque à disparaître". Hubert LUCOT, qui avait participé déjà au précédent numéro, nous offre un collage. Place aux poètes, avec l'heureuse découverte de Jérémie LAFFON et Antonella FIORI. Reste Julien BLAINE, qu'on ne présente plus. Et l'on referme le bel objet, non sans avoir jeté un autre ¦il attendri sur la galerie photos de la famille incidences montrant tous les participants des huit premières livraisons en culottes courtes ou au berceau. A l'année prochaine, sur le thème "Manège à enchanter"." Alain HELISSEN
Tag(s) : #LA REVUE INCIDENCES

Partager cet article

Repost 0